Gyrophare vert

38 résultats affichés

En France, les gyrophares verts sont réservés aux véhicules d’intérêt général. Ils ne peuvent être utilisés par les véhicules privés, sauf dans des cas très spécifiques, tels que :

  • Les véhicules de secours, en cas d’urgence vitale ;
  • Les véhicules de la Croix-Rouge, en cas d’urgence humanitaire ;
  • Les véhicules des services d’urgences vétérinaires, en cas d’urgence animale ;
  • Les véhicules des services de sécurité civile, en cas d’intervention sur un accident ou une catastrophe naturelle.

Dans ces cas, l’utilisation du gyrophare vert doit être justifiée par la nécessité d’assurer la sécurité des personnes ou des biens. Le conducteur du véhicule doit également être titulaire d’une autorisation spéciale délivrée par les autorités compétentes.

L’utilisation abusive du gyrophare vert est passible d’une amende de 135 euros et de la confiscation du gyrophare.

Voici un résumé des principales réglementations concernant l’utilisation des gyrophares verts en France :

  • Les gyrophares verts sont réservés aux véhicules d’intérêt général.
  • Les véhicules privés ne peuvent utiliser des gyrophares verts que dans des cas très spécifiques.
  • L’utilisation abusive du gyrophare vert est passible d’une amende de 135 euros et de la confiscation du gyrophare.

Voici quelques précisions sur les conditions d’utilisation des gyrophares verts :

  • Les gyrophares verts doivent être utilisés en cas d’urgence vitale ou humanitaire.
  • L’utilisation du gyrophare vert doit être justifiée par la nécessité d’assurer la sécurité des personnes ou des biens.
  • Le conducteur du véhicule doit être titulaire d’une autorisation spéciale délivrée par les autorités compétentes.

En cas de doute sur l’utilisation d’un gyrophare vert, il est recommandé de céder le passage au véhicule qui l’utilise.